Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


ALBERT Ier

Duc d’Autriche, roi des Romains, landgrave de Haute-Alsace, (★ peu après le 3.7.1255, † assassiné à Brugg, Argovie, le 1.5.1308).

Fils de Rodolphe Ier, roi des Romains (1218-1291), et de Gertrude de Hohenberg. ∞ en 1274 Élisabeth de Görz-Tyrol. Douze enfants, dont Rodolphe, roi de Bohême, Frédéric le Bel, roi des Romains, et Albert II ©.

Rien ne prouve qu’Albert soit né au château d’Ortenberg ou même en Alsace, comme on l’a prétendu. En 1281, il représenta l’Empire dans les duchés d’Autriche et de Styrie qu’il reçut en fief l’année suivante, avant d’en devenir seul détenteur en 1283. Ce n’est qu’en 1291, à la mort de son père, qu’Albert reçut les possessions patrimoniales de la vallée du Rhin. Celles-ci devinrent l’enjeu de son conflit avec Adolphe de Nassau, choisi à sa place comme roi de Germanie (1292). Un des épisodes de cette guerre se déroula au château d’Ortenberg, assiégé par Otton d’Ochsenstein (1293). Le prétendant bénéficia de l’appui de l’évêque de Strasbourg Conrad de Lichtenberg et remporta finalement la victoire. Élu roi le 27.7.1298 à Francfort, il fut couronné à Aix-la-Chapelle. Son règne chercha à renforcer la frontière occidentale, de l’Empire pour mieux intervenir sur les marches orientales, notamment en Bohême. En 1299, il conclut un traité d’alliance avec le roi de France, Philippe le Bel. En 1300, de passage en Alsace, il confirma les libertés de la ville de Mulhouse. Au moment même où il se préparait à une vaste offensive contre ses ennemis de l’est, il fut assassiné par son neveu Jean de Habsbourg (église votive de Koenigsfelden, Suisse).

 

Georges Bischoff (1982)



Sources

Iconographie : Herrgott (Marquart), Pinacotheca principum Austriae, Sankt-Blasien, 1773, planches XVII et XVIII. Allgemeine Deutsche Biographie I (1875), p. 224 ; Sitzmann, Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l’Alsace, I, p. 679-680 ; Neue Deutsche Biographie I (1953), p. 152-154.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site