Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


AHNNE Paul

Conservateur du cabinet des Estampes des musées de Strasbourg, bibliothécaire des musées, écrivain et critique d’art, (Pl) (★ Papeete, île de Tahiti 4.5.1910 † Strasbourg 20.3.1977).

Fils d’un pasteur missionnaire et d’une mère de nationalité anglaise. La famille de son père est originaire du Ban-de-la-Roche. Entré dans les musées strasbourgeois dès 1933, il prit d’emblée la direction du cabinet des Estampes, puis seconda son directeur Hans Haug lors de l’évacuation des Musées au château de Hautefort. Resté en Dordogne après 1940, il entra au secrétariat du maire Charles Frey, qui était à la tête d’une administration et d’une ville « repliées », et fut bientôt recherché par la Gestapo. À son retour en 1945, une lourde tâche l’attendait, car les fonds du cabinet des Estampes et la bibliothèque des musées nécessitaient une remise en ordre fastidieuse qu’il agrémenta jusqu’à la fin par l’organisation de nombreuses expositions, dont en 1971, la présentation de soixante gravures originales d’Albrecht Dürer, qui révéla au grand public l’immense richesse du cabinet des Estampes. En sa qualité de critique d’art il collabora, avant et après la guerre, aux Archives Alsaciennes d’Histoire de l’art, à la Revue du Rhin, bilingue, dont il était le secrétaire de rédaction pour la partie française, à Saisons d’Alsace, au Journal d’Alsace et de Lorraine, aux Dernières Nouvelles d’Alsace.

Enfin Paul Ahnne fut un écrivain de talent, au style à la fois limpide et élégant. Il était membre actif de la Société des Écrivains d’Alsace et de Lorraine, dont il fut un des vice-présidents. Son premier volume Teina et Marama, signé du pseudonyme Paul Walker, fut un recueil de poèmes en prose, inspirés par Tahiti dont il ressentit toujours une certaine nostalgie. Tous ses autres ouvrages ont pour sujet l’Alsace ou les Alsaciens. On peut citer parmi les plus importants : Le visage romantique de l’Alsace, Strasbourg, 1950 ; Strasbourg, 1850-1950, Strasbourg, 1959 ; Alsace, mon beau souci, Strasbourg, 1967 ; Strasbourg, cent quarante gravures et dessins anciens, Strasbourg, 1971, recueil de prestige dont l’avait chargé la Municipalité. Il rédigea également plusieurs ouvrages, en collaboration avec d’autres auteurs, dont il fut souvent le coordinateur : Un grand Strasbourgeois, Charles Frey, 1956 ; La Cathédrale de Strasbourg, 1957 ; Vosges Alsaciennes, 1966 ; Hommage à Hans Haug, 1967.

Jean-Pierre Klein (1982)





Retour à la liste
Mentions légales Plan du site