Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Les notices NetDBA


AGER (Agerius, Acker) Nicolaus

Médecin et naturaliste, (Pl) (★ Ittenheim 11.12.1568 † Strasbourg 26.6.1634). Fils de Nicolaus Ager, pasteur (cf. Bopp, Die evangelischen Geistlichen in Elsass-Lothringen, 1959, n° 5). ∞ 1599 Barbara Kirchhoffer, fille d’un membre du Sénat de Strasbourg.

Maître ès arts Strasbourg (1589), études de médecine en Italie (1594-96), Dr. med. Bâle (1597-98), médecin à Strasbourg à partir de 1598 ; devint prof. de physique à l’académie (1619), puis à l’université de Strasbourg. Il republia de Walter Ryff, Neue ausgerüste deutsche Apoteck, 1602 et, avec Melchior Sebiz jr., Hier. Bock (Tragus), Kräuterbuch et Teutsche Speiskammer, 1630. Son fils Nicolaus (1602-1663) et son petit-fils Joh. Heinrich (1649-1674) furent également médecins à Strasbourg.

 

Jean Rott (1982)



Sources

Melch. Sebiz, Programme funèbre d’Ager (Archives municipales de Strasbourg, AST 446, prog. n° 15 ; ibid 445, n° 8 le prog. inaug. De 1619), résumé dans son Appendix chronologies (à la suite de Des Strassb. Gymn. christl. Jubelfest), Strassburg, 1641, p. 276-277 ; Caspar Bauhin, Prodromus Theatri botanici, Francoforti, 1620, f° 4 v° ; Gust. C. Knod. « Oberrheinische Studenten im 16. u. 17. Jh. auf der Universität Padua », Zeitschrift fur die Geschichte des Oberrheins, 54 (N. F. 15, 1900), p. 436-437 ; Sitzmann, Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l’Alsace, I, p. 12 ; Max Salomon, Biographisches Lexikon der hervorragenden Ärzte aller Zeiten, 2. Aufl. I 1929 (repr. 1962), p. 44 ; Die Matrikel der Universität Basel herausgegeben von H. G. Wackernagel, II, 1956, p. 453, n° 24 ; Ritter n° 1082, 2109 et 2161 (thèses de 1589 et 1593) ; E, Wickersheimer, Notes mss. sur la santé en Alsace, ms. 4593 de la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg, f° 1. Le Cat. auteurs de la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg donne sous Agerius, le titre de 114 thèses soutenues sous sa présidence de 1619 à 1634. Des lettres de lui sont aux Archives municipales de Strasbourg, AST 351, (ibid. 446, méd. n°s 20 et 24, et 448, n° 88 prog. fun. conc. ses fils et petits-fils) ; Chr. Wolff, Les ancêtres d’A. Schweitzer, Strasbourg, 1978, p. 72 et Bulletin du Cercle généalogique d’Alsace, 54, 1981, p. 286-287.




Retour à la liste
Mentions légales Plan du site