Fédération
des Sociétés d'Histoire
et d'Archéologie d'Alsace

Région Grand EST - Alsace Haut-Rhin Bas-Rhin
L'Alsace
Fédération des Sociétés d'Histoire et d'Archéologie d'Alsace

Dictionnaire historique des institutions de l'Alsace

Le fascicule 2018 - n°11 - J - K (Juncker à Küsterin)


Le fascicule 11 du DHIA vient de paraître !

 

Voici pour le fascicule Ju/K, les 6 notices Ju et les 157 notices K retenues par notre groupe de recherche d’histoire des institutions de l’Alsace,  dûment renseignées et mises à la disposition des chercheurs et des curieux.

Les 6 notices Ju comprennent des synthèses et mises au point sur les Institutions judiciaires du Moyen Age, puis celles qui se sont établies sur la province et le ressort à partir de l’année  1679  , où le roi  de France fait valoir son interprétation de la formule « Jus supremi dominii » reprise dans l’article 87 des traités de Westphalie de 1648, et charge le nouveau conseil supérieur (ou souverain) d’Alsace de procéder aux inventaires  et incorporations  de ses nouvelles possessions. La compétence du Conseil souverain d’Alsace s’étend progressivement sur les justices urbaines et territoriales alsaciennes héritées du Moyen Age. Les institutions révolutionnaires et d’Empire s’y substituent ; la nouvelle  géographie judiciaire respecte les limites de la province d’Alsace : ses institutions judiciaires seront avec l’instruction publique et les cultes reconnus, un facteur d’unité d’une  province, dont les deux départements sont rattachés directement à la capitale.

La lettre K parcourt un nombre important de mots et d’institutions alsaciennes médiévales et modernes, où se distinguent les 3 K : Kirche, Korn, Krieg, auxquels se rattachent des volumes de  mots composés. Le groupe de recherche les a analysés.  Kirche : il en avait traité dans un grand nombre de notices déjà et y renvoie en une présentation dûment mise en ordre. Les églises protestantes d’Alsace s’organisaient elles-mêmes par des règlements ecclésiastiques -Kirchenordnngen-  dont une partie a été  rééditée récemment.  « Grosser Gott wir loben dich », ou « Ein Feste Burg ist unser Gott » : le chant religieux des cultes alsaciens a mobilisé notre recherche, et qu’il  trouve sa place dans « Kirchengesang» est après tout, tout à fait  juste.  Dans Korn, comme dans Kirche, on parcourt par des renvois  les différents mots composés à partir de ce mot qui désigne la base de notre alimentation et on en  explicite  les plus importants. Pour Krieg : une grande et bienvenue synthèse sur la guerre médiévale.  Et pour l’Alsace des temps modernes, dont l’existence historique  a été  marquée plus qu’une autre par la guerre, la part prise par une Université de Strasbourg ouverte sur l’Europe,  dans le développement d’un droit de la guerre qui vise à l’encadrer, en distinguant, les  théâtres, les participants  et les non-participants, les déroulements et phases, et à récuser les fausses excuses qui en appellent, pour en justifier les horreurs,  aux  «  raisons ou nécessités  de guerre ».  Un droit de la guerre, qui  en dernière analyse en appelle au jugement de  l’opinion des peuples.



Retour à la liste des ouvrages
Le fascicule 2018 - n°11 - J - K (Juncker à Küsterin) Bon de commande de publications FSHAA
Mentions légales Plan du site